Michel TonnerreMichel TonnerreMichel TonnerreMichel TonnerreMichel TonnerreMichel TonnerreMichel TonnerreMichel TonnerreMichel TonnerreMichel Tonnerre

liste des textes (75)

-A moi, à moi la mer

-Amor Salud (y pesetas)

-Anna

>Au quai Billy

-Barbe noire

-Bermudes

-Blue hole

-Brume

>C'est la mer

-C'est ma vie

-Cargo

-Clémentine

-Connaissance de gosse

-Coup d'gong

-Doigts corail

-Et si...

-Fanny Hill

-Fifteen Men

-Fleur de Lampaul

-Gaël

-George Merry

-Guerre

-Hillian Fellers (Cap'tain Hunton)

>Hoëdic

-Je t'aimerai

-Johnny

-L'affranchie

-L'Ankou marin

-L'étranger

-L'oiseau noir

-L'Olonnois

-La Rochelle

-Le gabier noir

-Le Havre (fumier d'baleine)

-Le Marlborough

>Le vieux

-Les filles de New-York City

>Les goémonniers

-Les quatre mâts barque

-Les trois caps

-Leviathan's Inn

-Lorient

-Lorient Port Louis

-Loulou la négresse

-Loup solitaire

-Lulu

-Ma fille

-Madagasque

-Mascareignes

-Maureen

-Mélanie

-Mirages

-Mission

>Mon petit garçon

-Noire est la couleur

-Noroît

-Nos camarades

-Oh Di Oh... La criée

-Oublié

-Printemps 100 002

>Quinze marins

-Reagan Dougan

-Rencontre fortuite

-Retard

-Rock Island

>Sables

-Saint-Nazaire

-Salomon

-Sanguinaires

-Satanicles

>Sillon de Talberg

-Sovereign of the sea

-Tambour

-Un vieil air de bastringue

-Vire au cabestan

 

Page Imprimable

Nos camarades

(Michel Tonnerre)
Ils sont venus sans crier gare
Semant la peur et la tempête
Ils ont embarqué les soûlards
À coup de trique et de garcettes

Ils ont pris sept hommes vaillants
Leur baluchon pour tout bagage
Embarqués sur le Saint Clément
Pris pour former un équipage

C'était nos frères, nos camarades,
Nos compagnons de quart
De Diego jusqu'à la Barbade
De Santiago à Gibraltar

Il te faudra pour tes repas
Bouffer du lard et des gourganes
Un quart de rhum et du tafia
Un peu de rêve mais pas de femmes

Tu as bourlingué tant et tant
Que tu as oublié de quand
Tes doigts rugueux sur les haubans
Tentent de maîtriser le vent

C'était nos frères, nos camarades,
Nos compagnons de quart
De Diego jusqu'à la Barbade
De Santiago à Gibraltar

Ta peau est comme de la toile
La toile grise de la grand voile
Et si tu n'as plus de chaussures
C'est pour grimper dans la mâture

Peut-être qu'un grain te couchera
Un soir au large du Cap-Horn
Ou ailleurs il n'importe pas
La mer est là pour qu'on pardonne

C'était nos frères, nos camarades,
Nos compagnons de quart
De Diego jusqu'à la Barbade
De Santiago à Gibraltar

Une fois de plus tu goûteras
Le goût des embruns sur les lèvres
Mais jamais plus tu ne verras
En mer le soleil qui se lève

Adieu mon homme, adieu mon père
Il t'ont pris pour servir le roi
Et s'il faut mourir ici bas
Alors mieux vaut mourir en mer

C'était nos frères, nos camarades,
Nos compagnons de quart
De Diego jusqu'à la Barbade
De Santiago à Gibraltar
 

Copyright © 2004-2014 Steff - Tous droits réservés - connexion